Histoire et patrimoine

Le Canton de Stanstead est principalement constitué des hameaux de Fitch Bay et de Georgeville.

Fitch Bay

Comme son nom l’indique, Fitch Bay se situe près d’une baie du lac Memphrémagog. Cette agglomération a commencé son développement vers le milieu du XIXe siècle. On envisagea alors de construire un canal reliant Fitch Bay au lac Massawippi pour favoriser la circulation des petits bateaux à vapeur. En 1881, l’endroit compte trois églises, trois magasins et une population de 300 habitants.

À proximité du village, sur la route 247 Sud, on retrouve un pont couvert (pont Narrows) bâti en 1881 par Charles McPherson. Il est d’une longueur de 28 mètres et en bon état de conservation. Ce pont a succédé au premier pont conventionnel bâti sur les «narrows» en 1802 pour faciliter le lien entre Georgeville et Stanstead Plain. Parce que les ponts de bois avaient une longévité limitée à cause des intempéries qui en hâtaient le pourrissement, les ponts couverts semblaient la meilleure solution. À noter aussi, au cœur du village, l’église anglicane St. Matthias de style néo-gothique construite en 1889.

Georgeville

Georgeville ayant longtemps été l’une des principales localités de la région, ce village a accumulé un imposant bagage historique.

En 1797, Moses Copp et sa famille quittent la rive ouest du Memphrémagog et s’installent sur la rive opposée pour opérer un service de traversier reliant les deux rives. Ce traversier reste en fonction jusqu’en 1850. Le lieu reçoit alors le nom de Copp’s Ferry. Au fil des ans, le nombre de colons croît, on construit un hôtel pour les voyageurs de passage, des boutiques, une école. Le traversier joue un rôle majeur pour l’époque, il est un maillon important sur la route qui relie Stanstead Plain et le Richelieu. Les voyageurs en provenance du Canton de Potton ont comme choix d’emprunter le traversier ou un parcours plus difficile, celui du pourtour du lac jusqu’à Magog, pour ensuite redescendre jusqu’à Georgeville par bateau. En 1822 Copp’s Ferry devient Georgeville. Une première hypothèse veut que ce nom ait été choisi pour souligner la naissance du premier enfant du village, George Fitch Copp, le fils de Moses. Une deuxième hypothèse est reliée à l’obtention d’un bureau de poste; on crut avoir de meilleures chances en désignant l’endroit du nom du souverain régnant, George IV.

Georgeville devient alors un lieu de villégiature achalandé. L’Hôtel Elephantis (du nom d’un massif montagneux qui fait face à Georgeville) est un des établissements qui fait parler. Il abrite une salle de danse qui suscite l’ire des méthodistes du village, car ils réprouvent la consommation d’alcool qu’on y fait. Dans la nuit du 15 juillet 1898, la femme du propriétaire fait une malencontreuse chute, une lampe au kérosène à la main. En quelques heures, l’hôtel et onze maisons avoisinantes sont détruits. Georgeville ne se remettra jamais de ce désastre. Plusieurs bateaux à vapeur font leur apparition sur le lac, notamment, le Mountain Maid qui fera la navette Magog-Newport entre 1860 et 1892 et, plus tard, le célèbre « Lady of the Lake » fera aussi les beaux jours du lac.

Les routes à découvrir

Le chemin Brown’s Hill situé entre Ayer’s Cliff et Fitch Bay offre plusieurs panoramas particulièrement intéressants pour le voyageur qui désire s’aventurer dans l’arrière-pays. De plus, deux routes panoramiques partent du cœur du village de Georgeville. Le chemin Magoon Point qui longe le lac offre, sur quelques kilomètres, des points de vue intéressants du Memphrémagog. Le chemin Channel suit d’abord la route 247 en direction de Fitch Bay. Le voyageur qui continue en ligne droite sur ce chemin rejoint à nouveau la route 247 qui mène à Beebe Plain.

Source des données

Population permanente et superficie :

Données provenant du MAMROT – Décret du gouvernement (décret 1125-2015 du 16 décembre 2015)

Population saisonnière :

Sommaire des rôles d’évaluation – Septembre 2015 pour exercice financier de 2016 (population estimée en multipliant 2,8 par le nombre de propriétés de villégiature)

Canton de Stanstead

778, chemin Sheldon
Canton de Stanstead (Québec)  J1X 3W4
Téléphone : 819 876-2948
Télécopieur : 819 876-7007
Courriel : info@cantonstanstead.ca
Site web : www.cantonstanstead.ca

Mairesse : Francine Caron-Markwell
Directrice générale : Monique Pépin
Superficie : 113,93 km²
Population permanente : 973
Population saisonnière : 1 196
% de la population de la MRC : 1,9 %