developpement-durableLe bon coup de la municipalité d’Ogden

La municipalité d’Ogden a vu ses projets de voirie et de contrôle d’espèces exotiques envahissantes reconnus lors du Gala des bons coups en gestion des matières résiduelles et développement durable de la MRC de Memphrémagog, qui s’est déroulé le 27 février dernier. Cet événement annuel visait à souligner les réalisations des entreprises et municipalités de la région dans ces domaines pour l’année 2017.

Projets de voirie et de contrôle d’espèces exotiques envahissantes

En 2017, la municipalité a mis en place différents projets en lien avec la voirie et le contrôle d’espèces exotiques envahissantes, en partenariat avec l’organisme Memphrémagog Conservation inc. et l’Université de Sherbrooke.

 

Description des projets et résultats :

Plantes exotiques envahissantes

Une étude a été amorcée en 2017 et est en cours pour caractériser des espèces de plantes exotiques envahissantes sur le territoire de la municipalité. Cette étude permettra d’identifier les endroits à prioriser, de définir la méthode la plus appropriée pour en faire le contrôle. Le projet touche autant les terrains publics que privés.

En 2017, à la suite de l’identification de berces du Caucase sur une propriété privée, la municipalité a contribué financièrement et logistiquement pour éradiquer les plants. Une firme spécialisée a donc procédé à l’enlèvement des plants de façon mécanique afin d’éviter une propagation. Actuellement, cette colonie est la seule connue sur le territoire de la municipalité. Un suivi sera nécessaire en 2018.

Voirie municipale

Une étude est en cours afin d’identifier des sites d’érosion au sein des ponceaux et des fossés routiers publics. L’identification des sites permettra de prioriser les interventions. Les correctifs nécessaires pourront être apportés pour limiter l’apport de sédiments dans le réseau hydrographique et diminuer les obstacles au passage de la faune aquatique.

Une autre étude portant sur l’usage optimal des abrasifs hivernaux est également en cours. Cette étude permettra d’optimiser la gestion de l’épandage des abrasifs selon les secteurs afin de minimiser les impacts possibles sur l’environnement.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*
*

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>