developpement-durableGala des bons coups: découvrez le projet inspirant de l’Association pour la protection de l’environnement du lac Stukely réalisé en partenariat avec la municipalité d’Eastman

Le 26 février dernier, la MRC tenait la 6e édition de son Gala des bons coups en gestion des matières résiduelles et développement durable, visant à souligner les réalisations d’entreprises, d’organismes et de municipalités de la région pour l’année 2018.

Voici le projet inspirant de l’Association pour la protection de l’environnement du lac Stukely qui, en partenariat avec la municipalité d’Eastman, désirait mettre en œuvre des actions pour contrôler la croissance des plantes aquatiques exotiques envahissantes dans différentes zones du lac, dont principalement, celle du myriophylle à épi.

Le projet se divise en quatre volets:

M. Benoît Talbot et Mme Heidi Fortin, de la municipalité d’Eastman.

  • La réalisation d’inventaires de plantes aquatiques;
  • La demande de certificat d’autorisation (C.A.);
  • La réalisation des travaux terrain;
  • La prévention.

Les activités humaines peuvent contribuer à l’eutrophisation des lacs, dont l’une des conséquences est la croissance excessive de plantes aquatiques. À faible densité, les plantes aquatiques sont bénéfiques pour la santé d’un lac en augmentant la concentration en oxygène, en fournissant des abris et de la nourriture pour la faune aquatique et en filtrant les sédiments présents dans l’eau.

Par contre, une croissance excessive des plantes aquatiques peut sérieusement nuire aux activités récréatives dans un lac en plus de présenter une menace pour la vie aquatique. Une telle croissance excessive est observée par les riverains du lac Stukely. Ce lac est également aux prises avec un problème d’envahissement par le myriophylle à épi. L’APELS et la municipalité d’Eastman ont donc entrepris de mettre en œuvre des actions pour contrôler la croissance des plantes aquatiques dans différentes zones du lac.

Une des difficultés de ce projet était le grand nombre et la diversité de parties prenantes impliquées. Le lac Stukely est localisé sur le territoire de 3 municipalités (Eastman, Bonsecours et le Canton d’Orford). Les autres parties prenantes étaient le Parc National du Mont-Orford, le camping Normand, l’Association de Conservation Yamaska, l’Association de Propriétaires du Domaine des Étoiles ainsi que celle des propriétaires du Domaine Mont-Orford. La réussite du projet passait impérativement par la sensibilisation et la mobilisation des citoyens, des bénévoles, des organismes et des municipalités autour d’un projet environnemental rassembleur. La réalisation de travaux en 2018 a fait la démonstration des avantages de la concertation dans l’atteinte d’objectifs communs.

Résultats

Une campagne de financement a permis d’amasser plus de 160 000 $, dont 100 000 $ provenant de dons des résidents du lac Stukely et 30 000 $ de la municipalité d’Eastman. Cet argent a permis de traiter des sites, sur une superficie de 6 000 m², avec des toiles de jute et de créer 8 zones protégées avec des bouées. Des plants ont également été arrachés manuellement sur une superficie de 300 m². Une grande partie de ce travail a été accomplie par des bénévoles : plus de 2 500 heures ont été comptabilisées.

Des affiches de sensibilisation et d’éducation ont été installées à différents accès afin de limiter le potentiel de contamination aux espèces envahissantes.

Il est prévu de traiter d’autres herbiers de myriophylle à épi en 2019. L’établissement d’une station de lavage pour bateaux est aussi projeté.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*
*

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>