gestion-des-matieres-residuellesGestion des matières résiduelles dans la MRC : un bilan positif!

La MRC de Memphrémagog a publié récemment le bilan de la gestion des matières résiduelles sur son territoire pour l’année 2020. Ce bilan dresse le portrait de la situation pour le secteur municipal sur une période de dix ans.

Si la pandémie laissait craindre des résultats mitigés pour l’année 2020, le bilan s’est avéré positif. En effet, le taux de récupération a atteint près de 61 % comparativement à 59 % pour l’année précédente. Ainsi, 19 285 tonnes de matières ont été valorisées, dont 45 %, des matières organiques, 37 %, des matières recyclables et 15 %, des résidus encombrants, du bois, des matériaux de construction, rénovation et démolition, des résidus domestiques dangereux ou des textiles.

Autre bonne nouvelle, la croissance de la récupération des matières organiques s’est poursuivie pour atteindre un sommet de près de 8 700 tonnes. « Cela signifie que les citoyens utilisent de plus en plus le bac brun. C’est encourageant, sachant que la matière organique constitue la plus grande partie de nos déchets », indique Lisette Maillé, présidente du comité consultatif en développement durable de la MRC et mairesse de la municipalité d’Austin. « Il faut poursuivre nos efforts en ce sens. Détourner la matière organique de l’enfouissement est l’un des gestes concrets à la portée de tous pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. »

On note également une croissance de la récupération des matières recyclables, qui se chiffre à un peu plus de 7 150 tonnes. Les conteneurs spécialisés pour la collecte du verre installés dans cinq municipalités de la MRC ont recueilli près de 300 tonnes de verre, soit le double de l’année précédente. Cela porte à croire que les citoyens seront au rendez-vous quand l’élargissement du système de la consigne en préparation par le gouvernement provincial sera en place en 2022.

La quantité de matières éliminées par habitant est demeurée stable malgré les fermetures temporaires des écocentres et de divers points de dépôt en 2020 en raison de la pandémie. Cela s’explique probablement par le ralentissement de la consommation et la garde des matières à domicile par les citoyens jusqu’au moment de les revaloriser adéquatement.

La quantité de matières résiduelles prises en charge par les municipalités – un peu plus de 31 750 tonnes en 2020 – est en hausse constante depuis les cinq dernières années. La collective sélective (bac brun, bac bleu et déchets) en recueille près des trois quarts. Le reste transite par les écocentres, les écocentres mobiles, les points de dépôt et les services de la Ressourcerie des Frontières. « Gérer les matières résiduelles entraîne des dépenses importantes pour les municipalités, donc pour les citoyens. Qu’il s’agisse de la collecte porte-à-porte ou de toutes les autres formes de cueillette ou de dépôt, ce sont des services coûteux. Mais en fin de compte, l’enfouissement demeure l’option la plus coûteuse de toutes. On le dit souvent, la matière qu’on ne produit pas est celle qui coûte le moins cher à gérer », dit Jacques Demers, préfet de la MRC et maire de Sainte-Catherine-de-Hatley.

Le grand défi reste donc de sensibiliser et d’éduquer la population à la réduction à la source, à un tri sélectif toujours meilleur et à l’élimination adéquate des matières résiduelles. C’est l’objectif de la MRC pour 2021.

On peut consulter le bilan complet de la gestion des matières résiduelles pour 2020 ainsi que le rapport des actions de mise en œuvre du Plan de gestion des matières résiduelles en cliquant ici.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le tri sélectif, consultez le site abcdesbacs.com.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*
*

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>