nouvellesLe Verger C.R. devient le Verger familial et Compagnons !

Après21 ans à la tête du Verger C.R., situé sur le chemin de Fitch Bay, MarcChiasson et Line Ricard ont décidé de passer le flambeau. Depuis le 27 avrildernier, Caroline Niquette et Junior Lagrandeur assurent la continuité del’entreprise, qui porte désormais le nom de Verger familial et Compagnons.

Les propriétaires du Verger familial et Compagnons

« Quandon est entrepreneur dans l’âme et que cela occupe toute notre vie, on évaluetoujours notre capacité à faire évoluer l’entreprise en fonction de sonpotentiel.  À un moment donné, on se rendcompte que nous ne sommes peut-être plus les bonnes personnes pour le faire.  Comme nous avions à cœur la pérennité del’endroit, mais aussi le lien qui s’est établi au fil des années avec lacommunauté, nous ne pouvions pas nous résigner à simplement vendre ou, pire, àraser tout ça.  Comme nos deux filsn’avaient pas d’intérêt à prendre la relève, nous avons choisi de faireaffaires avec L’Arterre pour trouver des alternatives », dit Marc Chiasson.

Line Ricard et Marc Chiasson sont heureux de « passer la pomme »

Depuis2015, la MRC de Memphrémagog offre les services de L’Arterre, afin de maintenirle dynamisme agricole de la région et augmenter l’accessibilité aux terres, enjumelant des agriculteurs, des propriétaires fonciers et desaspirants-agriculteurs et en leur offrant un accompagnement personnalisé toutau long du processus.  « Le jumelageallait de soi. Nous ne voulions pas laisser notre entreprise à n’importe qui etc’est probablement pour cela que le processus a été plus lent que ce que l’onaurait souhaité au départ.   La patienceest toujours de rigueur quand on veut que les bonnes choses arrivent au bonmoment.  Et lorsque nous avons découvertCaroline et Junior, nous avons eu un coup de cœur. »

Uncoup de cœur qui s’est avéré réciproque, les nouveaux propriétaires ayant bienl’intention de poursuivre la mission et de faire honneur aux valeurs de leursprédécesseurs. Son père étant producteur maraîcher, Caroline Niquette a vu etressenti la passion pour la terre.  Ellea toutefois fait un autre choix de carrière et a plutôt terminé des études entravail social. « Au départ, je ne pensais pas avoir droit d’y revenir.  Mais après cinq enfants, je me suis dit :Pourquoi pas ? Nous avons donc fait les démarches pour réaliser ce rêved’agriculture. Dans le cadre du processus amorcé avec la MRC, j’ai découvert leverger. J’y ai travaillé pendant l’été en plus de terminer des études enproduction horticole et en pomiculture, un univers qui m’était tout à faitétranger ! »

Néophyte,elle avait donc besoin de quelqu’un pour la soutenir dans la prise depossession de l’entreprise.  D’oùl’importance du jumelage. « Je considère que ce soutien était unecondition sinéquanone », affirme Marc Chiasson.   « Il fallait qu’elle se concentre pouraller chercher les connaissances et acquis essentiels pour bien comprendrel’ensemble du cycle de production pomicole. J’étais la personne la mieux placée pour la supporter. Pour moi, c’étaittrès valorisant.  Cela me permettaitaussi de faire une dernière danse dans la musique que la pomiculture etd’amorcer mon processus de deuil.  Parceque c’est un deuil.  Mais je suisconvaincu que c’était la bonne décision. »

Les anciens propriétaires continuent de supporter les nouveaux dans leur projet

Unedécision réfléchie, mûrie et encadrée par la MRC et son programme L’Arterre.  « Au-delà de l’entreprise, il y a les humainsqui l’ont bâtie. M. Chiasson et Mme Ricard y ont investi une grande partie deleur vie.  Il était donc primordial pournous que le processus de jumelage se fasse dans le respect et le souci de ceque les anciens propriétaires voulaient léguer. Il aura fallu trois ans pourtrouver les bonnes personnes et compléter le dossier. Nous sommes fiers etheureux de voir qu’au final, les objectifs de chacun ont été atteints »,dit Jean Hogue, directeur du service du développement économique de la MRC.

Caroline Niquette et Junior Lagrandeur ont plusieurs projets en tête pour faire évoluer leur nouveau verger, tout en conservant les clients fidèles qui sont attachés à ce que les anciens propriétaires ont construit.  Le terme « compagnons » dans la nouvelle appellation du Verger familial et Compagnons, fait notamment référence aux porcs en liberté qu’ils souhaitent élever, à la mini-ferme, toujours en place, ainsi qu’aux partenaires maraîchers qu’ils souhaitent voir se greffer à leur offre agroalimentaire.  « On ne peut pas tout faire seul.  Nous voulons créer des partenariats avec d’autres producteurs et créer un sentiment d’appartenance pour développer ce que nous avons localement. Nous voulons faire de l’économie circulaire, utiliser les sous-produits, faire moins de gaspillage, diminuer notre empreinte écologique et faire la promotion de la biodiversité. C’est plus qu’un projet d’entreprise, c’est un projet familial, écologique et social », précise Caroline Niquette.

-30-

Source :

Mme Nancy Martin
Agente aux communications
MRC de Memphrémagog
Tél. : 819 843-9292, poste 222

Pour information :

M. Jean Hogue
Directeur, développement économique
MRC de Memphrémagog
Tél. : 819 843-9292, poste 227

Mme Caroline Niquette
Verger Familial & Compagnons S.E.P.
Tél : 819-868-0600

Cette entrée a été publiée dans Nouvelles. Ajoutez ce lien dans vos favoris.

Une réflexion au sujet de “Le Verger C.R. devient le Verger familial et Compagnons !

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*
*

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>