Histoire et patrimoine

La municipalité de Hatley comprend principalement les hameaux de Massawippi et de Hatley.

Massawippi

La localité de Massawippi est une des plus anciennes agglomérations de la région. Le premier colon de cette région, Stephen Burrough, s’y établit vers 1800 et nomme l’endroit Burrough’s Fall. En 1810, on construit un premier moulin à scie et un moulin à farine, puis, quelques années plus tard, une distillerie. En bordure de la route 143, on peut voir les vestiges d’un des deux moulins. La population ne dépassa jamais les 200 habitants.

Le visiteur de passage à Massawippi trouvera sur la route 208 une église union de style néo-classique érigée en 1861, puis un édifice communautaire typique à la région et un petit cimetière qui marque avec sérénité le passage des ans.

Le village de Hatley

À l’origine, il semble que ce soit la «Company of Associates» qui développa la région. Les deux dirigeants de cette compagnie étaient Ebenezer Hovey, Américain, et Henry Cull, Britannique. Ensemble, vers 1803, ils obtinrent une concession de 24 000 acres. Alors que Henri Cull s’implanta dans le secteur nord du comté de Hatley (ainsi désigné par l’arpenteur en souvenir d’une ville des îles britanniques), Ebenezer Hovey et ses associés s’installèrent dans la portion sud de ce qui deviendra Hatley. C’est approximativement à deux kilomètres au nord du présent village que s’installèrent les premiers colons. Vers 1820, le village de Hatley porte le nom de Charleston, du nom du révérend Charles Stewart, premier pasteur anglican de l’endroit. Le village se développe assez rapidement, en partie grâce au commerce de la potasse et à la fabrication du whisky.

Avec le village de Stanstead Plain, il est à cette époque un des deux centres importants du comté de Stanstead. En 1874, ce village qui compte une trentaine de familles commence à voir son importance régresser au profit de Compton et de North Hatley. L’église anglicane St-James est le plus vieux temple anglican de l’Estrie. Construit en 1829, elle a vu sa façade et son clocher détruits par une tornade en 1871, puis rebâtis. L’église a été restaurée en 2004.

Hatley est un bel exemple des efforts déployés par les colons anglophones de la région afin de structurer leur société. En raison des distances importantes qui isolaient le petit hameau des cours de justice de Montréal, Trois-Rivières et Québec, peu d’obstacles se dressaient en théorie sur le chemin des voleurs, contrebandiers et criminels de tout acabit. Il arrivait donc que les colons se fassent justice eux-mêmes. Toutefois, en 1823, les notables de Hatley se réunirent pour former la « Society for the Suppression of Felonies, Vice and Misdemeanors in the Village of Charleston ». On rédigea une charte des principaux règlements à respecter. On désigna alors des percepteurs qui, en fonction de la valeur des propriétés détenues par les colons, levaient des taxes pour constituer un fonds monétaire afin d’administrer la justice (plus précisément les coûts du transport d’un criminel jusqu’à Montréal pour y subir son procès). On désigna même une dizaine de « Pursuers » qui étaient des policiers volontaires. La société compta près de cent trente membres et constitua une des premières formes de justice organisée dans la région.

Les routes à parcourir

Massawippi est l’un des sites les plus pittoresques de la MRC de Memphrémagog. La route étroite bordée de vieux érables évoque un corridor voûté de feuilles et présente un équilibre des plus apaisants. La route 143 traverse la municipalité dans sa longueur. Elle offre des points de vue du lac Massawippi et du pays environnant. À l’entrée du village de Massawippi, une jonction rattachée à la route 208 vous mènera jusqu’au village de Hatley tout en vous faisant découvrir un autre parcours panoramique. La route 208 en direction ouest vous mènera à Ayer’s Cliff.

Au village de Hatley débute le chemin North qui relie le village à la route 143; bien que ce chemin soit en gravier, il offre, à l’automobiliste ou au cycliste peu pressé par le temps, une occasion de découvrir un autre ensemble de paysages charmeurs. Le village de Hatley a conservé un caractère rural des plus pittoresques. Une activité agricole se manifeste d’ailleurs jusqu’en bordure du village. Il importe donc d’y rouler lentement, ou, mieux encore, de prendre le temps d’y vagabonder à pied. Le voyageur arrivant par la route 208 en provenance de Massawippi trouvera de beaux paysages sur ce tronçon de route.

Source des données

Population permanente et superficie :

Données provenant du MAMROT – Décret du gouvernement (décret 1125-2015 du 16 décembre 2015)

Population saisonnière :

Sommaire des rôles d’évaluation – Septembre 2015 pour exercice financier de 2016 (population estimée en multipliant 2,8 par le nombre de propriétés de villégiature)

Hatley

2100, route 143
Hatley (Québec)  J0B 4B0
Téléphone : 819 838-5877
Télécopieur : 819 838-4646
Courriel : hatley@xplornet.com

Maire : Denis Ferland
Directeur général et secrétaire-trésorier : André Martel
Superficie : 60,67 km²
Population permanente : 748
Population saisonnière : 440
% de la population de la MRC : 1,5 %