Portrait de la MRC

La MRC de Memphrémagog a été constituée le 1er janvier 1982. Elle est administrée par son conseil, lui-même composé de chacun des maires des 17 municipalités de son territoire. La vision stratégique de la MRC, mise à jour en mai 2014 par les membres du conseil, est la suivante :

« La MRC de Memphrémagog – un modèle d’innovation pour le dynamisme de notre économie, la protection de l’environnement, la mise en valeur de nos paysages et de notre patrimoine ainsi que la qualité de vie des citoyens. Pour assurer un avenir sain de nos communautés, nous misons sur le développement durable. »

Le rôle d’une MRC

Un bref rappel…

Le 6 novembre 1979, le gouvernement du Québec adoptait le projet de loi 125, sur l’aménagement et l’urbanisme, qui décrétait la formation de municipalités régionales de comté (MRC). À la différence des anciennes corporations de comté qui n’incluaient que les municipalités rurales, les MRC sont composées de l’ensemble des municipalités d’une même communauté d’appartenance. C’est le 23 septembre 1981 que le gouvernement du Québec approuva officiellement la création de la MRC de Memphrémagog.

Compétences

En vertu des lois en vigueur, la Municipalité régionale de comté assume obligatoirement les responsabilités suivantes :

  • maintenir en vigueur un schéma d’aménagement applicable à l’ensemble de son territoire;
  • réviser le schéma d’aménagement au plus tard à la date du cinquième anniversaire de l’entrée en vigueur du premier schéma ou du dernier schéma révisé;
  • voir à ce que les plans et règlements d’urbanisme des municipalités locales soient conformes au schéma d’aménagement;
  • examiner l’opportunité de certains travaux publics compte tenu du schéma d’aménagement ou de documents complémentaires;
  • préparer les rôles d’évaluation foncière des municipalités locales régies par le Code municipal;
  • vendre des immeubles pour défaut de paiement de taxes;
  • gérer les cours d’eau sous sa juridiction.
Maires MRC de Memphrémagog

Le conseil des maires de la MRC, décembre 2017.

Administration de la MRC

Les municipalités régionales de comté sont généralement administrées par un conseil composé du maire de chaque municipalité locale faisant partie de la MRC ainsi que des autres représentants mentionnés dans le décret de constitution.

Le préfet

Le préfet est le président du Conseil de la municipalité régionale de comté. Il est élu au scrutin secret par les membres du Conseil, parmi ceux qui sont maires. Le mandat du préfet est de deux ans. Il demeure en poste jusqu’à l’élection d’un nouveau préfet.

Le préfet-suppléant

Le Conseil nomme, parmi ses membres, un préfet-suppléant, lequel, en l’absence du préfet ou pendant que la charge est vacante, remplit les fonctions de préfet. Le préfet-suppléant est choisi parmi les maires.

Sources de financement d’une MRC

Les sources de financement des municipalités régionales de comté sont principalement de deux ordres :

  • Des quotes parts établies par la municipalité régionale de comté versées par les municipalités locales membres;
  • Des subventions accordées par le gouvernement du Québec.
  • Calendrier

    1. 2017.12.22

      Fermeture des bureaux de la MRC pour la période des Fêtes

      Du 22 décembre à midi jusqu’au 2 janvier inclusivement. Les bureaux seront de nouveau ouverts le 3 janvier 2018. Joyeuses […]

    2. 2018.02.22

      Rendez-vous du financement Memphrémagog 2018

      Vous avez un projet d’affaires? Vous êtes à la recherche de financement pour le réaliser? La MRC de Memphrémagog et […]

Le territoire

La MRC de Memphrémagog, située à la limite ouest de la région administrative de l’Estrie, assure le lien entre cette région et la Montérégie. La MRC longe la frontière américaine sur 35 km. Elle couvre le territoire de 17 municipalités représentant 1323 km².

Le milieu physique et naturel

Le territoire de la MRC de Memphrémagog se démarque par la concentration de montagnes et de lacs qui y nichent. Le chapelet de lacs et de cours d’eau y est très dense. Ces caractéristiques physiques du milieu sont à l’origine d’une qualité de vie exceptionnelle qui fait envie. Deux axes montagneux traversent la MRC du nord au sud. Ils constituent la trame de fond de l’implantation humaine et de son développement.

Le principal axe montagneux traversant du nord au sud la MRC fait partie de la chaîne appalachienne. Il marque le paysage de la portion ouest de la MRC, par la hauteur et la quantité de sommets qu’on y trouve (Orford, Owl’s Head, Foster, Chagnon, etc.).

Le deuxième axe montagneux, communément appelé l’axe Bunker, traverse la MRC dans sa portion est et délimite en même temps deux des quatre principaux bassins versants du territoire, soit ceux du lac Memphrémagog et du lac Massawippi. Sa hauteur plus modeste de 430 m est toutefois plus constante et le secteur présente des plateaux plus riches en alluvions et en sédiments lacustres.

Les lacs et les cours d’eau sont à la base de secteurs d’activités dominants du développement de la MRC, à savoir la villégiature qui occupe une forte proportion des berges sur plus de 27 plans d’eau et le récréotourisme tirant profit du nautisme. Cette hydrographie soutient aussi une faune riche et abondante. Elle approvisionne finalement en eau potable nombre de résidants du territoire et même d’au-delà du territoire administratif de la MRC (plus de 147 000 personnes).

Finalement, ajoutons que la forêt, qui couvre les trois quarts de la superficie du territoire, constitue un patrimoine naturel unique du fait de la qualité, la maturité et la variété des essences relevées.

Le milieu humain

La population permanente de la MRC a connu un accroissement constant au cours des cinquante dernières années et cette performance représente le deuxième plus haut taux de croissance en Estrie après la Ville de Sherbrooke.

2006-2011 :

Tableau de l'évolution démographique et de l'âge médian par municipalité

Les indices démographiques traditionnels ne laissent pas transparaître le poids exercé par la population de villégiature sur la population de la majorité des municipalités rurales et périurbaines. Pour la première fois en 1995, la MRC a proposé pour son territoire une méthodologie permettant un suivi évolutif de la population de villégiature qui, en 2011, représentait 22 % de la population totale.

La ville centre de la MRC de Memphrémagog est Magog. On y retrouve la plupart des services et commerces de proximité. En 2006, la Ville de Magog présentait un poids démographique de 53 % de l’ensemble de la population de la MRC. Cette donnée demeure stable, puisqu’en 2011, la population de la ville centre représentait 52 % de l’ensemble de la MRC.

Les caractéristiques sociales de la population permanente rappellent les origines anglophones de la région puisque 15 % de la population se disait de langue anglaise en 2011. Ce taux est en constante diminution, présentant notamment une baisse de 2 % par rapport aux données de 2006. Cette donnée est cependant grandement supérieure sur le territoire de la MRC qu’ailleurs en Estrie. La population permanente présente aussi un profil plus âgé que celui du Québec et de la région : l’âge médian était de 48,8 ans en 2011 dans la MRC, alors qu’il était de 43,5 ans en Estrie.

Caractéristiques économiques

La MRC de Memphrémagog est responsable du développement économique sur le territoire. Pour plus de détails, visitez le //entreprendrememphremagog.com.