developpement-durableLe bon coup de la municipalité d’Eastman

Le 27 février dernier, la MRC de Memphrémagog tenait la cinquième édition de son Gala des bons coups en gestion des matières résiduelles et développement durable, visant à souligner les réalisations des entreprises et municipalités de la région dans ces domaines pour l’année 2017. La municipalité d’Eastman faisait partie des organisations reconnues.

Lutte au myriophylle à épi au lac Stukely

L’Association pour la protection de l’environnement du lac Stukely (APELS) a observé, au cours des dernières années, la présence et la prolifération d’une plante aquatique envahissante : le myriophylle à épi. Cette plante nuit à la biodiversité, peut altérer les chaines alimentaires, réduire l’oxygène dissous dans l’eau et obstruer les sites de frai. Les herbiers de myriophylle nuisent également aux activités récréatives, comme la navigation, la pêche et la baignade.

De la municipalité d’Eastman, Mme Noémie Perreault, Mme Heidi Fortin, M. Yvon Laramée, maire et M. Raymond Bilodeau, de l’Association pour la protection de l’environnement du lac Stukely.

Avec le support financier de la municipalité, du parc national du Mont-Orford et du centre de villégiature Jouvence, l’APELS a fait produire une étude de caractérisation sur la présence du myriophylle à épi. Suite aux résultats de l’étude, une demande de certificats d’autorisation a été déposée auprès du ministère afin de pouvoir intervenir dans le littoral du lac afin de contrôler la progression de cette plante ou l’éliminer selon les zones.

Les constats de l’étude démontrent que les herbiers de myriophylle à épi prennent de l’expansion. Ils sont présents dans 18 secteurs du lac et dominent 17 % de tous les herbiers. Bien que la situation ne soit pas jugée alarmante, c’est un bon moment pour intervenir et contrôler la progression du myriophylle à épi avant que l’envahissement ne devienne majeur.

La municipalité a aussi profité du Gala des bons coups pour faire part des résultats de son projet dévoilé lors de l’édition de 2017, soit le projet de récupération du verre. Dans le cadre de celui-ci, elle a mis à la disposition des citoyens un conteneur permettant de récupérer le verre séparément des autres matières recyclables et d’en assurer sa récupération. Le verre recueilli est envoyé à une entreprise de St-Jean-sur-le-Richelieu où il est broyé et distribué vers des entreprises qui le transforment en carreaux, laine isolante, abrasifs, bouteilles et composantes dans le béton.

Le conteneur a été rempli à 5 reprises en 2017, ce qui a permis de récolter 46 tonnes de verre. Cela représente 15 % des matières recyclées à Eastman en 2017. Il s’agit d’une excellente participation à ce nouveau programme, qui se poursuit en 2018.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*
*

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>