developpement-durableGala des bons coups: Jardins Bloomfield à Bolton-Est

Le 26 février dernier, la MRC tenait la 6e édition de son Gala des bons coups en gestion des matières résiduelles et développement durable, visant à souligner les réalisations d’entreprises, d’organismes et de municipalités de la région pour l’année 2018.

Voici le bon coup des Jardins communautaires Bloomfield:

 

Description

Joelle Quenneville, des Jardins communautaires Bloomfield.

En réflexion depuis plusieurs années, les jardins Bloomfield prennent forme à Bolton-Est, au printemps 2018, sous l’impulsion d’un groupe de citoyens et avec l’appui financier de la municipalité et de la MRC Memphrémagog.

Dès le départ et pour faire la démonstration que cultiver ses légumes n’est pas hors portée, il a été décidé de cultiver directement au sol et de ne pas installer de clôture. Rapidement quelques plants de tomates sont plantés à proximité de l’aire de jeux des enfants afin de les familiariser au plaisir de cueillir et de manger de bons aliments.

Le succès des jardins a pu se faire grâce à l’équipe de 11 personnes qui s’est appropriée le projet. Le comité a pu déployer sa créativité grâce à la latitude laissée par la municipalité pour la mise en œuvre et l’aménagement de l’espace, et aussi par leur appui pour les parties réglementaires. Différentes infrastructures ont été aménagées : un cabanon provenant d’un ébéniste local, un coin compost et un point d’eau à proximité du parc. Plusieurs jardiniers ont pu expérimenter pour la première fois de faire pousser des légumes en partant de la graine. Un atelier de semis a été animé par des maraîchers locaux.

Le fait que toutes les étapes d’implantations aient été menées par l’équipe et les jardiniers est certainement un facteur favorisant la pérennité du projet. Comme les jardins ont choisi de s’établir au cœur du parc municipal, les jardiniers ont reçu les encouragements des personnes, qui profitant du parc où du marché public, venaient aussi voir, avec beaucoup de plaisir, l’évolution de la croissance des légumes.

Résultats

Le projet a suscité beaucoup d’interactions dans le parc. Les jardins ont permis de renforcer ou de créer des liens entre personnes d’âges différents et à différentes étapes de leur vie impliquant des familles avec enfants, des retraités, des personnes habitant depuis plus ou moins longtemps le village. Un partenariat avec les cuisines collectives de Magog a pu s’établir pour partager les récoltes.

En 2018, 23 parcelles ont été cultivées individuellement ainsi que plusieurs parcelles formant la partie collective (jardin d’herbes, de plantes médicinales, de légumes, de fleurs pour les abeilles et d’engrais vert). Des arbustes fruitiers ont été plantés en bordure de jardins ainsi que des tomates cerises à proximité des jeux d’enfants.

L’an prochain, en raison de la demande, les jardins vont s’agrandir. La partie collective occupera un plus grand espace. Les enfants pourront participer directement : des bacs seront aménagés près des jeux pour permettre la dégustation et la culture de quelques parcelles au cœur des jardins. Davantage d’ateliers et de conférences seront offerts et des panneaux d’interprétation seront installés dans les jardins.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*
*

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>